Comment fonctionne la télémédecine chez les seniors ?

Posted on: ven 23/10/2020 - 08:28 By: admin
Comment fonctionne la télémédecine chez les seniors

 

La télémédecine chez les seniors

La télémédecine se présente comme une grande aubaine pour faciliter l’accès au soin des personnes âgées. Depuis 2010, cette pratique a connu le vent en poupe. Cet engouement se comprend aisément si l’on pense aux nombreux avantages qu’elle offre, surtout auprès des seniors, chez qui la santé constitue l’une des préoccupations majeures.

Qu’est-ce-que la télémédecine ?

Composante de la télésanté, la télémédecine est une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication (art. L.6316-6 du code de la Santé Publique). Elle utilise les outils de la technologie pour « mettre en rapport entre eux ou avec un patient, un ou plusieurs professionnels de santé ».  Les cinq actes qu’elle regroupe sont définis par le décret n° 2010-1229 du 19 octobre 2010 :

  • La téléconsultation : elle permet à un professionnel de santé de diagnostiquer un patient à distance. C’est une action synchrone, c’est à dire, un acte qui met en contacte le patient et le médecin ;
  • La téléexpertise : cet acte consiste pour un professionnel médical à demander l’avis d’un ou de plusieurs autres professionnels médicaux sur le cas d’un patient. C’est une action asynchrone, c’est-à-dire que le patient et le médecin ne se parlent pas ;
  • La télésurveillance : surtout dédiée aux seniors, elle  permet à un professionnel de santé d’interpréter à distance les résultats d’examen médical recueilli au domicile du patient ;
  • La téléassistance : elle permet à un professionnel de santé d’assister à distance un autre professionnel de santé durant la réalisation d’un acte de soins (le plus souvent en chirurgie) ;
  • La régulation médicale : les médecins du SAMU peuvent effectuer les diagnostics préliminaires du patient à distance. Cela permet de désengorger les urgences.

Les avantages de la télémédecine pour les seniors

Comme la télémédecine ne nécessite pas une présence physique, cette forme de médecine présente de nombreux avantages pour les seniors :

  • Limitation des déplacements des personnes âgées surtout si elles ont un problème de mobilité ;
  • Renouvellement des ordonnances médicales à distance ;
  • Prise en charge rapide des seniors habitants dans les déserts médicaux ;
  • Suivi continu et régulier des patients atteints par une affection longue durée ou ALD ;
  • Meilleure orientation des patients, car la télémédecine permet au médecin d’orienter son patient vers un bon spécialiste ;
  • Meilleure accessibilité aux soins : les patients peuvent entrer en contact 24 h/24 avec des professionnels de santé.

Le déroulement de la téléconsultation

La téléconsultation s’effectue après avoir pris rendez-vous sur les plateformes de télémédecine. Le médecin envoie un courriel à son patient pour l’inviter à se connecter à une heure de rendez-vous précise.

Si le patient a du mal à utiliser les nouvelles technologies, il peut :

  • Soit effectuer les consultations dans les cabines spécialisées ;
  • Soit se faire aider par un infirmier ou un personnel soignant.

L’avantage des cabines spécialisées est qu’elles sont dotées de plusieurs instruments de mesure. Ces instruments permettent au médecin d’établir plus facilement les diagnostics. 

Après la consultation, le médecin rédigera le compte-rendu de la séance. Ce compte-rendu sera archivé dans le DMP ou Dossier médical partagé du patient. Le médecin enverra par la suite l’ordonnance médicale par voie électronique ou par voie postale. Pour le paiement de la téléconsultation, le patient peut régler la facture par carte bancaire ou via paiement en ligne.

Comment fonctionne la télémédecine pour les seniors ?

Chez les personnes âgées, la télémédecine peut s’effectuer au domicile de la personne concernée ou dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). En France, 650 000 personnes âgées ont recours à cette forme de médecine. Deux actes sont surtout effectués : La téléexpertise et la téléconsultation.

Les personnes âgées habitant dans leur domicile

Les patients habitant leurs domiciles peuvent effectuer la téléconsultation depuis chez eux. 

La téléexpertise, elle, n’est possible que dans les cas suivants :

  • Le patient est atteint d’une affection de longue durée ;
  • Le patient est atteint d’une maladie rare ; 
  • Le patient est un détenu ;
  • Le patient habite dans les déserts médicaux.

Les personnes âgées habitant en EHPAD 

Les patients qui vivent dans les EHPAD peuvent également bénéficier de la télémédecine.

La téléexpertise (TDT)

Lorsqu’une personne âgée décide de vivre dans les EHPAD, la transition peut s’effectuer par TDT (Téléexpertise Dossier Traitant). Elle permet à l’ancien médecin traitant d’échanger les informations sur le patient à son homologue présent dans l’EHPAD. Cette téléexpertise permet :

  • Un suivi médical régulier ;
  • Une meilleure adaptation des soins ;
  • Une meilleure identification des situations à risque.

 La téléconsultation (TTE)

La téléconsultation avec un médecin traitant en EHPAD (TTE) limite les déplacements et évite l’hospitalisation. Cette consultation peut être à la demande du patient ou du personnel de santé de l’établissement en cas d’aggravation soudaine de l’état de santé du résident. Il faut préciser que la TTE nécessite toujours le consentement du résident et un compte-rendu dans le DMP. 

Les remboursements de la télémédecine

Depuis septembre 2018, la Sécurité sociale rembourse la télémédecine au même taux qu’une consultation présentielle. Deux actes sont notamment remboursés : la téléexpertise et la téléconsultation.

La prise en charge de la téléconsultation

Pour bénéficier d’un remboursement de la Sécurité sociale, la téléconsultation doit répondre à plusieurs critères :

  • Le médecin téléconsultant doit connaître le patient et l’avoir prise en charge physiquement au cours des 12 derniers mois avant la téléconsultation ;
  • Les téléconsultations doivent être effectuées par vidéoconférence en temps réel ; 
  • L’acte de téléconsultation doit s’inscrire dans un parcours de soins coordonnés. C’est-à-dire que le téléconsultant doit avoir été recommandé par le médecin traitant.

Si les critères précédents sont respectés, la prise en charge d’une téléconsultation sera remboursée à 70 % des honoraires du téléconsultant. La mutuelle prendra en charge tout ou partie des 30 % restants, selon les garanties prévues par votre contrat.

Il faut préciser que la prise en charge de la Sécurité sociale sera plus élevée pour certaines catégories de personnes : les personnes atteintes d’une affection longue durée (ALD), les femmes enceintes ou encore les personnes bénéficiant de la CMU-C (Couverture maladie universelle complémentaire).

Le remboursement de la téléexpertise

Depuis février 2019, certains actes de téléexpertise font l’objet d’un remboursement par l’Assurance maladie. Le remboursement ne s’applique qu’aux types de patients suivants :

  • Patient atteint d’une ALD ou d’une maladie rare ;
  • Patient résidant dans un désert médical ou dans un EHPAD ;
  • Patient purgeant une peine de prison.

En somme, la télémédecine est une pratique qui facilite la vie des seniors. Et pour en tirer le maximum d’avantages, on vous conseille fortement de souscrire une mutuelle santé. Cela vous permettra de bénéficier d’un remboursement plus important de vos actes de télémédecine. Et pour vous aider à trouver la mutuelle la plus adaptée à vos besoins, Santors met à votre disposition des conseillers en assurance hautement expérimentés.