La télémédecine pour les personnes âgées : les bons-à-savoir

Posted on: ven 23/10/2020 - 08:07 By: admin
 La télémédecine pour les personnes âgées : les bons-à-savoir

 

La télémédecine pour les personnes âgées : les bons-à-savoir

Le nombre de personnes âgées dépendantes a considérablement augmenté et la télémédecine apparaît comme la solution la plus efficace et pratique. Elle leur permet d’avoir une meilleure qualité de vie en ayant une consultation de leur médecin sans avoir besoin de se déplacer.

Elle a été longuement exclue des remboursements, mais aujourd’hui elle est très bien encadrée et est prise en charge par l’Assurance maladie et la complémentaire santé. Zoom sur cette pratique médicale.

Qu’est-ce que la télémédecine ?

La télémédecine ou médecine à distance est une innovations médicales, une nouvelle technique sur le point de révolutionner la prise en charge des séniors et présente plusieurs avantages. La mobilité réduite ou encore l’absence de spécialiste à proximité compliquent quelques fois les soins de plusieurs personnes âgées. La télémédecine est donc la solution et facilite largement l’accès aux soins.

La télémédecine est définie comme une forme de pratique médicale à distance et utilise les technologies et la communication. Pour être plus explicite, elle consiste à assurer la prise en charge d’un patient sans qu’il n’ait à se déplacer. Elle permet à une personne âgée de maintenir son autonomie.

La consultation se fait alors en utilisant différents médias disponibles sur internet, qui facilitent le contact et les partages d’informations. Grâce à cette pratique, le médecin et le professionnel de santé peuvent réaliser un diagnostic, répondre aux interrogations du senior et gérer une problématique sur le long terme.

Il est important de savoir que la télémédecine est réglementée par la loi HPST (Hôpital-Patients-Santé-Territoire) de 2009.

Quelles sont les différentes interventions en télémédecine

La télémédecine est disponible pour cinq actes différents, à savoir :

  1. La téléconsultation : il s’agit d’une consultation avec un généraliste ou d’un spécialiste à distance sur rendez-vous.
  2. La télé-expertise : il s’agit d’une consultation avec un médecin accompagné par un confrère, toujours à distance dans le cas :
  • D’un patient en résident en établissement médico-social ou encore appelé EHPAD ;
  • D’un patient atteint d’une maladie rare ;
  • D’un patient atteint d’une affection longue durée ou ALD ;
  • Des zones touchées par les déserts médicaux ;
  • D’un détenu.
  1. La télésurveillance médicale : il s’agit d’une interprétation d’un médecin des différents paramètres médicaux d’un senior. Elle permet de faciliter le suivi médical d’un patient qui a besoin d’un suivi régulier. Il peut s’agir par exemple d’une personne atteinte de maladies chroniques.
  2. La téléassistance : c’est un acte réalisé par un médecin accompagné par un spécialiste qui peut parfois guider le praticien via une vidéoconférence.
  3. La régulation médicale : il s’agit de réaliser un diagnostic préliminaire par un médecin du SAMU pour pouvoir préconiser les soins adéquats.

Aujourd’hui, il existe plusieurs techniques permettant de faciliter les interventions médicales à distance comme :

  • Les différents appareils de surveillance à distance
  • Les appareils de mise en relation avec une infirmière.

Quels bénéfices pour les personnes âgées ?

La télémédecine présente plusieurs avantages pour les personnes âgées, à savoir :

  • Elle est une solution face aux déserts médicaux.
  • Elle optimise la qualité des soins et les parcours des soins en offrant une réponse adaptée et précoce, accompagnés d’un suivi de qualité afin d’éviter les complications liées aux maladies chroniques.
  • Elle permet l’égalité d’accès aux soins.
  • Elle est un moyen efficace pour mettre en relation un médecin avec un senior qui est atteint d’une pathologie complexe et qui vit loin des hôpitaux. La télémédecine permet alors, dans ce cas-ci, d’éviter à la personne âgée un déplacement et limite les coûts et la fatigue.
  • Elle est une alternative pour un senior à domicile ou dans un établissement comme en EHPAD de bénéficier des soins à distance qui sont adaptées à ses besoins.
  • Elle permet de renouveler une ordonnance rapidement.
  • Elle facilite le parcours de soins d’une personne âgée.
  • Elle est prise en charge par l’assurance maladie (que ce soit pour une consultation à domicile ou dans les EHPAD).

Comment se déroule une télémédecine ?

Il est important de savoir qu’une télémédecine ou une téléconsultation relève de la décision du médecin de la personne âgée en fonction de ses besoins. C’est donc le médecin qui doit décider de la pertinence d’une prise en charge médicale à distance au lieu d’une consultation classique.

Lorsque le médecin donne son accord pour une prise en charge en téléconsultation, la personne âgée doit d’abord prendre rendez-vous. Ensuite, ce dernier envoie un lien qui invite le patient à se connecter vers une application sécurisée ou encore un site spécialisé.

La télémédecine se réalise de deux manières différentes :

  • Soit au domicile du senior et se fait via internet grâce à une tablette, un ordinateur équipé d’une webcam ou d’un smartphone. Les personnes âgées peuvent être accompagnées par une infirmière ou pas selon son choix.
  • Soit dans les espaces dédiés qui sont préalablement équipés et qui sont faciles d’accès pour les personnes âgées comme les maisons de santé ou les pharmacies équipées.

Dépendamment de l’état de santé de la personne âgée et la raison de téléconsultation, il est parfois nécessaire qu’elle soit accompagnée par un professionnel de santé.

Après la téléconsultation, le médecin établit, si besoin est, une prescription qui sera transmise au patient soit :

  • Sous format électronique à travers une messagerie tout en garantissant la confidentialité des échanges. Le patient doit par la suite imprimer l’ordonnance et la présenter à son pharmacien.
  • Sous format papier qui sera expédié par voie postale

La télémédecine est-elle prise en charge par une assurance ?

La télémédecine a fait l’objet de plusieurs controverses depuis plusieurs années. Mais elle a été finalement règlementée en France depuis l’année 2009 avec son introduction dans la fameuse loi HPST, plus connue sous le nom d’Hôpital Patients Santé Territoire.

Par la suite, elle est actuellement reconnue non seulement par la Sécurité sociale, mais aussi par les mutuelles. Depuis le mois de septembre 2018, la téléconsultation et la télé-expertise sont prises en charge par l’assurance maladie. Ces deux composantes de la télémédecine sont aussi prises en charge dans tous les établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes ou EHPAD.

Dans le cas de la télé-expertise, elle est prise en charge dans certains cas, tels que :

  • Pour les personnes âgées atteintes de maladies rares,
  • Pour les personnes âgées atteintes d’affection de longue durée ALD,
  • Pour les personnes âgées qui résident dans une zone où il est difficile de trouver un spécialiste.

Pour la téléconsultation, les modalités de remboursement sont identiques à celles d’une consultation classique avec un taux de remboursement à la hauteur de 70 %. Toutefois, le patient devra respecter le parcours des soins comme dans le cadre d’une consultation classique.

Et pour les soins qui sont prescrits à la suite d’une téléconsultation, le patient sera remboursé de la même manière qu’il a été prescrit pour une consultation en face à face.

Pour la télé-expertise, elle est prise en charge jusqu’à 100 % par l’assurance maladie. Elle sera facturée directement par le médecin à l’assurance maladie.

La télémédecine permet d’aider les seniors dans leur quotidien afin de faciliter son maintien à domicile. Elle permet également de conserver son autonomie. Ce sont les nouvelles technologies qui ont permis à la télémédecine de se déployer depuis ces dernières années.